Comme Dieu comment auriez-vous fait?

Premier principe 

Je créerais quelque chose d’inimitable; tellement beau mystérieux et grand qu’il serait infini. Pas question de s’embêter avec le nombre de mètres carrés de surface, le manque d’espace, le vis à vis avec ses voisins , etc. Mes créatures appelleront ça Univers.

Deuxième principe

Je serais un grand créateur donc un artiste, et travailler tous les jours ne me serait pas nécessaire. Donc je ferais un système totalement autonome se recyclant perpétuellement sans que je doive y rajouter une goutte d’énergie. Mes créatures découvriraient plus tard une de mes lois mathématiques favorite: celle de la conservation de l’énergie.

Matière noire reliant les amas galactiques

Troisième principe

Un théâtre de cette classe sans spectateurs ni comédiens n’aurait aucun sens. Shakespeare, Goethe, Balzac; tous mes envoyés n’ont pas laissé leurs œuvres dormir dans un tiroir. 

Scala de Milan

Même ceux qui nieraient mon existence auraient ce besoin de partager leurs créations, ce qui serait une de mes empreintes héréditaire majeure.

Donc je me ferais un public hétéroclite, juste assez malin pour se poser la question de mon existence. Mais je resterais le plus souvent hors d’atteinte dans ma meilleure cachette, là où votre science n’a pas accès, c’est à dire dans le temps zéro, derrière les deux infinis. Car la lumière et l’obscurité ne sont qu’une partie de votre créateur. Et ma transparence se sert des deux réalités pour vous atteindre quand je le décide. Vous appelez ça le mur de Planck, la matière noire, l’énergie du vide. Qu’importe! Vous bouchez les trous de votre ignorance avec vos concepts scientifiques incomplets. Astronomie, cosmologie, physique, médecine, biologie, etc. Que savez vous vraiment de ma nature? Et vous osez m’appeler un dieu bouche-trou?

Et je dirais aux hommes:

« Que les doutes sur mon existence soient productifs, dans tous les domaines. Car des fans hystériques cela ne m’intéresse pas. Je ne suis pas une star du show-business ou de l’Internet. »

Quatrième principe 

Je vous donnerais la pensée, mais chacun penserait ce qu’il veut. Car comme le disait un de mes précieux protégés:

« La pensée a des ailes, personne ne peut arrêter son envol »

Youssef Chahine

Youssef Chahine

Je poserais une condition inaltérable : 

« Je suis celui qui vit au cœur de tout ce qui est. Que ceux qui me cherchent au dehors me trouvent au dedans; que ce qui me cherchent au dedans me trouvent au dehors. »  

Pour ceux qui ne comprennent pas, qu’on leur raconte l’histoire de ce moine tibétain qui méditait au bord d’une rivière.

L’orgueilleux ascète voulait ne faire qu’un avec l’eau. Sûr de sa technique, il s’installa en position de méditation profonde au bord de la rivière. Au bout de deux jours et deux nuits de concentration intensive, il relâcha son attention…Sentant la soif et le sommeil l’envahir, ses bras endoloris tombèrent le long de son corps. Intuitivement, ses mains commencèrent à creuser le sol, deux petits sillons entre la berge et lui. L’eau remplit les petits canaux et inonda la place où il était assis. Pris d’un fou rire il ôta son sari et se jeta nu dans la rivière. Puis il se désaltéra à grandes gorgées en criant de joie. Il ne faisait plus qu’un avec la rivière à côté de laquelle il était né et avait grandi.
Comme le dirait plus tard Jésus, un de mes nombreux fils:

« Que ceux qui ont des oreilles pour entendre entendent ! » 

Toujours je surprendrais, jamais ne m’imposerais. Car personne ne s’est imposé à moi pour vous faire surgir du néant. Ce serait le socle indestructible de votre hérédité avec votre créateur.
Je dirais à mes créatures:
 « Attention à ces livres sacrés qui croient parler de moi ! On y trouve plein de bêtises humaines qui ne me regardent pas. Les vrais miracles, ce sont tous ces soleils qui se lèvent sur la vie. Comme vous pouvez le constater, j’ai fait basculer la matière inerte vers la matière vivante dans une proportion qui vous paraîtra accidentelle. Mais la rareté de la vie dans l’univers est mon choix de départ et je l’assume. De plus j’ai suffisamment éloigné les mondes pour que vous n’entriez pas en relation » 

Car vous n’êtes prêts ni vous, ni eux. Et comme le disait mon représentant du soufisme sur terre, Malek Chebel:

« La solitude est un bien pour ceux qui espèrent. Elle fortifie le courage et développe l’intériorité » 

Malek Chebel (1953-2016)

Le problème est que chaque monde habité est une très grande famille qui doit s’unir au lieu de se disperser. La plupart de mes créatures courent dans tous les sens au lieu de chercher un sens. 
Mais j’ai le temps. Quoique vous fassiez, où que vous alliez, je vous attends. C’est l’avantage d’être partout, c’est l’avantage d’être Dieu. 

Pour le reste, je me réserve le droit de garder certains secrets sur la matière, les ondes et les deux infinis que j’ai créés. Car je ne stopperai aucun caillou que vous laisserez tomber sur le sol pour me défier. Le caillou s’écrasera selon la loi de la chute des corps qu’un autre de mes envoyés, Isaac Newton, a découverte.

Issac Newton (1642-1727)

La magie glorifie l’ego de l’Homme mortel. Vous découvrirez par votre science que MA magie va bien au-delà de votre orgueil. Je ne vous ai pas tout dévoilé loin de là ! Car à ce stade de votre évolution vous n’êtes qu’un verre qui croit pouvoir contenir à lui seul la « source indivise débordante de vie » (Paul Ricoeur)
Ecoutez encore un autre de mes envoyés:

Ne m’enfermez donc pas. Que vous soyez un groupe ou un seul individu n’ayez pas cette arrogance de vous croire mon élu exclusif!! Soyez humbles et ouverts aux autres croyants, aux autres religions et peut-être, je vous donnerai un peu de ma source dans cette vie même. 
J’ai bien dit peut-être. C’est moi qui décide pas vous! »

Cinquième principe:

Mon système serait perpétuel pour l’énergie mais pas pour la matière. Il faudrait donc accepter les aléas dont je laisserais la gestion aux créatures, sur chacune de leur planète habitée.
Et je dirais aux hommes :
« Je ne peux pas tout contrôler, faire face à votre place aux accidents de la vie matérielle. Même le soleil mourra un jour. Mais de ses poussières naîtront d’autres étoiles. 

Mort d’étoile

Si la matière inerte peut renaître sans cesse, imaginez les possibilités de la matière vivante sur laquelle j’ai fait naître votre conscience. Regardez autour de vous: le monde végétal et animal était là bien avant vous et cherche aussi depuis toujours à s’adapter, à progresser vers un meilleur état d’existence parce qu’il porte aussi mon hérédité, 

Ainsi j’ai transmis ma volonté d’exister à tout ce qui existe. C’est mon lien indéfectible avec la Nature. 


Un parent n’espère qu’une chose pour ses enfants : les progrès vers l’autonomie et la reconnaissance de leurs racines d’où ils puisent leur force. Ce qui veut dire qu’il faudra passer par l’expérience des quatre vérités qu’un dénommé Siddhartha, dit le Bouddha, vous a déjà énoncées ». Pour ceux qui ne s’en souviennent pas, c’est ici:

En compensation, chaque être vivant détiendrait une infime partie de mon énergie immortelle. Mais la totalité, le principe directeur de l’âme et ses différentes manifestations sous les soleils, c’est moi qui gère.  

Et je dirais encore: « Ne me blâmez pas pour cela je vous en conjure! N’entrez pas dans la colère qui fait grandir les forces de destruction! Je réglerai ce défaut de la vie organique je vous le promets, car celui que vous nommez Satan sur terre puise son existence dans la souffrance des hommes et l’incapacité de pardonner. Personne dans aucun de mes mondes habités ne peut imaginer ce que je fais chaque jour en arrière plan de vos réalités pour contenir ce que vous nommez le Mal » 

Je vous laisse une petite part de mes dons artistiques aux travers de mes plus belles réussites, comme Bach, Beethoven, Mozart, Da Vinci, Michelange…ma liste est modulable, calquée sur vos goûts, car je vous êtes tous uniques. Et j’ai à cœur de vous donner la Joie d’exister en tant qu’humains conscient de leur sort.

Même les philosophes – tous les philosophes – , c’est moi. Platon et Aristote, Spinoza, c’est encore moi. Y compris les plus opposés à mon existence, comme Lucrèce, Héraclite, Épicure, Nietzsche, Sartre, etc…Michel Onfray aussi, c’est toujours moi.  
Car je porte dans une main le jour et dans l’autre la nuit; ainsi que tout ce que vous nommez « opposés ». 

C’est l’avantage d’être le Tout. C’est l’avantage d’être Dieu.

Post scriptum :

« Même Dieu peut faire des erreurs. Même Dieu peut pleurer. A toutes ces âmes jeunes et innocentes, victimes de la maladie, de la souffrance par ma faute, je lie la mienne par mes ondes les plus intimes, qui vous feront connaître mes anges. Quant à celles qui m’ont rejoint, aussi nombreuses que les étoiles dans l’univers, elles sont le
cœur de mon amour.  »

Pour conclure, je dois rajouter un deuxième post-scriptum :
N’étant qu’un tout petit verre qui ne peut contenir les océans, tout ce que je viens d’écrire n’est qu’un brouillon perfectible, auquel vous êtes conviés à améliorer le contenu. Si vous vous sentez un petit bout de Dieu de temps en temps…

Merci de votre attention 

Publié par Maior Liberis

J'ai été fan de Michel Onfray de longues années ...Mais je prends mes distances, à la fois reconnaissant, déçu et en colère. Ce qui me motive? Vous le découvrirez avec plaisir j'espère ... Merci de votre attention!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :