Faire avec pour s’en défaire.

Ha! si je pouvais un jour changer de peau!
Mais ce fourbe de Kant demanderait:
" Qui en toi jugerait le moi nouveau,
Si ce n'est celui que tu as toujours été?"

Et ces insensés qui voudraient,
Remonter le temps,
Refaire différemment, 
Ce qui a échoué…
Mais qu'on m'explique comment, 
Revenir en arrière sans mémoire, 
Repartir du début sans savoir,
Ce qu'il faudra garder,
Ce qu'il faudra changer? 

La vie nous a créés,
Tel un fruit à noyau,
Que Descartes appelait,
Pensée ou cogito,
Cette belle Psyché,
Dont malgré les défauts,
Éros voulait croquer,
Épris par sa beauté.

Moralité:
C'est par notre pensée,
Ses victoires, ses erreurs,
Qu'il faudra s'élever,
Un peu comme cette fusée,
Qui prend de la hauteur,
En quittant ses boosters.

Nous possédons une clé,
À l'intérieur, bien cachée,
Où est le Bien, le Beau,
Plus grand que notre ego.
Mais pour y accéder,
On ne tourne pas le dos,
À ce qui est donné,
Depuis notre naissance,
Nous fait ce que l'on est,
À la fois un fardeau,
Mais notre seule chance.
 

 
Psyché dans le jardin de Cupidon

Publié par Maior Liberis

J'ai été fan de Michel Onfray de longues années ...Mais je prends mes distances, à la fois reconnaissant, déçu et en colère. Ce qui me motive? Vous le découvrirez avec plaisir j'espère ... Merci de votre attention!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :