Dieu, l’intrication quantique et la matière noire.

« Nous avons observé des processus actifs de certains gènes après le décès. C’est à dire qu’une activité au niveau des mécanismes de transcription génétique  persiste dans certaines cellules plusieurs heures après la mort «  (professeur Roderic Guigó, biologie computationnelle, institut de science et technologie de Barcelone) Pour plus d’informations, voir cet article paru dans laLire la suite « Dieu, l’intrication quantique et la matière noire. »